Courbevoie_1960

Usine de Courbevoie, 1960


le site EdC

 

HISTOIRE DE CAMECA (1954-2009)

Bonus


(dernière mise à jour 6 novembre 2012)

 

Accueil site EdC



Histoire de Cameca, page principale             Album de photo Bonus sur Picasa

Nouveau: (nov 2012) mise à jour de l'histoire de Radio-cinéma (1940-1945)

(juin 2012) Albums photos (1954-1964) sur Picasa ici et .

(fev 2012) Extraits du manuel d'optique électronique de Grivet de 1942 (pdf 3 Mo) et sa biblio

(juil. 2011) version anglaise, a history of Cameca, (1954-2009)


Des erreurs  Des Nouveautés Des Photos
14 novembre 2012 : J.M. Rouberol m'a fait parvenir quelques photos d'un spectro UHV "Air Liquide". Un lot de six  instruments a été fabriqué à Cameca vers 1957-58, sans rapport direct avec  cette publi de 1967 qui explique le principe d'un spectro UHV.
JMR m'a aussi communiqué des photos du MEB07 (1971) qui a davantage marqué l'histoire de Cameca, voir le livre p.112.

Télécharger le pdf du spectro UHF

Télécharger le pdf du MEB 07
6 novembre 2012: Je mets en ligne les annexes de la CSF sous l'occupation, et pami celles-ci, la page radio-cinéma sous l'occupation, avec la possibilité de técharger le pdf.
Parmi les photos précédentes, j'avais imprudemment qualifié d'appareil de la thèse de Castaing ce qui était en réalité un prototype ONERA, postérieur à la thèse, et ancêtre de la MS85. J'avais également cru reconnaitre Castaing dans une photo vue de dos d'un technicien du labo Philibert de l'Irsid. Grâce à la vigilance de JM.Rouberol, ces erreurs sont mainenant réparées. 20 juin 2012: De passage aux archives Thales de Fleury-les-Aubrais, je suis tombé sur de magnifiques albums photos concernant Cameca, dont une série consécutive à la création de l'usine deCourbevoie, en 1954. Le photographe s'est  fait plaisir avec des photos de métiers relevant complètement de l'art photographique, et J.M. Rouberol nous a fait l'amitié de commenter ces photos, tirant ainsi de l'oubli le Vitector, appareil pour mesurer la durée de vie des porteurs minoritaires dans le Germanium, et dont l'existence avait jusqu'ici échappé à la sagacité de l'auteur de l'Histoire de Cameca. 94 nouvelles photos ont ainsi pu être sur Picasa, en deux albums, ici et .
5 fev 2012: Mes recherches sur l'histoire de la CSF sous l'occupation m'ont amené à retrouver la trace du microscope  électronique de Pierre Grivet auquel on peut rattacher l'histoire de Cameca puisque Jacqmin fut chargé de la vente de ces appareils de 1946 à 1952 et que le bâtiment de Courbevoie avait été construit pour l'industrialisation de ce microscope. J'espère trouver le temps pour raconter cette histoire, mais je suis tombé sur ce somptueux manuel d'optique électronique de 1942 (pdf, 3 Mo. Seulement des extraits, 19 p.), pour la formation interne de la CSF-SFR, avec sa biblio (pdf, 1.4 Mo).Par la force des choses, j'ai enrichi l' album de photo bonus avec des photos de Griver, du microscope et de son manuel.
J'ai aussi chargé de nouvelles photos que Jean-Michel Rouberol m'a obligeamment prêtées. Installation de la MS85 aux USA et au Japon, prototype du Camebax en 1972...
p.84, j'avais écrit que l'école d'été de St-Martin d'Hère (1978) avait été faite sous l'égide de la SFP . Le 8-12-2010, Jacky Ruste rectifie: C'estle groupement 8 de l'ANRT , fondé par Castaing en 1961 , qui avait organisé l'école d'été.
Le 23-12-2010, Roland Tixier fait la même remarque que Jacky Ruste, mais surtout, il apporte des précisions très intéressantes sur l'accessoire "Microscopie en transmission" du Camebax (p.83) et le porte-objet développé à l'IRSID pour l'observation des diagrammes de Kossel.
 
Novembre 2010: Pour l'histoire du Scopitone, il faut se référer au livre de Jean-Charles Scagnetti: L'aventure Scopitone, 1957-1983, Ed.Autrement, 2010: Cameca aurait bien acheté à Barascut son brevet, mais sans doute, par sécurité, puisqu'elle avait déjà été approchée par Dessilani. Le bouquin parle aussi de la concurrence: SIF (Società Internazionale Fonocisione) qui conserva une exclusivité de fait sur le marché italien et la SAREC, qui produira son Cinematic 50 dans les années 70, alors que Cameca avait jeté l'éponge.
J'ai trouvé un dossier intéressant dans les archives de Paris
L'histoire de radio-Cinéma (1940-1945), septembre 2010
Télécharger pdf

Communiqué par Pierre Monsallut (Sept 2010)
Roger Barascut à l'origine du Scopitone de Cameca ?

Interview par Jean-Charles Scagnetti, 2009
Télécharger pdf
Mon avis: C'est probablement bien Barascut qui a mis Cameca sur la voie du scopitone, mais son brevet était antériorisé par celui de Dessilani. On ne sait pas quels sont les contacts entre Dessilani et Barascut.
Sur Dailymotion,
une video sur le travail à Cameca
mis en ligne sept 2010
p.204, j'avais attribué là Rabah le premier usinage avec FIB d'une pointe pour sonde atomique.
Xavier T. me précise (juillet 2010)
"Le Dual Beam à été reçu et installé en juillet 2007. Alors que j'installais et faisais faire la réception du lawatap #12 d'IMEC par Isabelle vers le 14 juillet , elle a dû rentrer de toute urgence à Cameca pour recevoir le training et accepter le Dual Beam. La première taille et analyse s'en est suivie..."
Mes excuses à Isabelle, ce qui n'enlève rien aux mérites de Rabah qui a ensuite taillé de belles pointes.
J'ai également mis en ligne sur Picasa (18 juin 2010) des photos de l'Analyseur ionique vertical (version 1965 communiquées par J.M.Rouberol. Les commentaires de JMR sont .
p.87, la figure 4 de la note JMR de 1967 n'est pas celle qui correspond au schéma du futur IMS 3F. J'aurais dû mettre la figure 8. Analyseur ionique à double filtrage par condensateur sphérique et prisme magnétique
Jean-Michel Rouberol, 3 novembre 1967
Télécharger pdf
Aux pages 117-118 où l'on parle de la spectrométrie de masse j'ai oublié de mentionner le SMP250Histoire du SMP250, spectromètre de masse spécialisé dans l'analyse de l'UF6
Jean-Jacques Le Goux a bien voulu rédiger quelques notes:
Télécharger pdf
Une publi  de F.Mathieu sur les projecteurs de cinéma
Augmentation du rendement lumineux des projecteurs cinématographiques, Annales de radio-électricité, jan 1946
Télécharger pdf
  • A la page 228, j'ai écrit, à propos du RES de 1987 et de la constitution du Capital: "Sarfati apporte 3 millions d francs qu'il a tiré de la vente d'une villa à Deauville"
L'intéressé dément: Son apport provenait de l'indemnité de licenciement de Thomson (En tant que PDG de Cameca, il n'était pas salarié de Cameca, mais directement de Thomson-CSF)

  • Pendant l'occupation, le directeur de Radio-Cinéma s'appelait André Cornu, il deviendra secrétaire d'état aux Beaux-Arts sous la IVe République. (Source: Émile Girardeau, Souvenir de longue vie, Berger-Levrault, 1968, p.305)
  • Toujours sous l'occupation, Les effectifs de Radio-Cinéma ont été comptabilisés à 76 personnes (Source: Hervé Joly, Diriger une grande entreprise française au XXe siècle, mémoire d'habilitation à diriger des recherches, 2008)
  • p.83 Jean-François Thiot a participé à l'automatisation du Camebax sous PDP11 (Source: Clément Carrée)
  • p.55: Dans l'équipe de la MS46, il y avait également André Ducloy (Source: Clément Carrée)
J'ai mis en ligne sur Picasa un certain nombre de photos que l'on m'a communiqué, notamment Claude Conty (Cameca Inc, Photos des années 60) et Dominique Fellot, ancien ingénieur de Charlin (pavillons made by Cameca montés sur des Haut-Parleurs Charlin.

J'ai également mis des photos relatives à la période 1954-67 trouvées dans les "Télondes", revue d'entreprise de la CSF.
Et une photo de 2010 avec Sarfati

Haut-de Page

Signaler à l'auteur ses erreurs, ses omissions

Pour que je corrige la prochaine édition

adresse